A LA UNE Renault Nervasport ZC4
Renault Nervasport ZC4

En 1934, Renault présentait sa nouvelle gamme « hyperaérodynamique ». Pour autant, il ne fallait pas effaroucher une clientèle haut-de-gamme qui commençait déjà à se raréfier. La Nervasport ZC4 combinait châssis court, moteur huit-cylindres et carrosserie aux lignes classiques. Un cocktail révélateur de toute la subtilité du marché de l’automobile haut-de-gamme en ce milieu des années 1930.
On a tendance à bien vite l’oublier aujourd’hui, mais Renault a longtemps été un des constructeurs automobile français les plus présents
en haut-de-gamme. Dès le Salon de l’Automobile de 1907, Louis Renault présentait sa 50 CV, modèle à six cylindres annonciateur de la
40 CV, qui allait constituer son porte-drapeau jusqu’en 1928. Cette série disposait d’un moteur six cylindres en ligne, qui cubait 7.536 cm3 jusqu’en 1919, avant de passer à 9.120 cm3. Si les multiples évolutions de la 40 CV ont toujours constitué ce qui ce faisait de mieux au sein de la gamme, elles rivalisaient également avec les concurrentes les plus luxueuses. Puis ce fut au tour de la Reinastella de reprendre le flambeau. Evolution logique, celle-ci se devait d’encore monter en gamme. Mode oblige, le six-cylindres n’était plus un moteur d’exception chez Renault,
puisqu’il animait une large partie des modèles, dans des cylindrées allant de 1.476 cm3 à 9.120 cm3.
Article complet sur la Renault Nervasport ZC4 à retrouver dans Original Vintage n°2

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire

Envie de découvrir nos dernières actualités en avant première ?

Découvrez avant tout le monde :
  • Le thème de nos prochains magazines
  • Les actualités croustillantes du moment
  • Nos dernières offres promotionnelles
Holler Box